We honour the Indian tradition of telling stories through our contemporary and classic fabric collections - inspired by the romance of India’s history, crafts and legends.
Nous honorons la tradition indienne de raconter des histoires à travers nos collections d’étoffes contemporaines et classiques - inspirées du romantisme de l’histoire, de l’artisanat et des légendes de l’Inde..

n 1664 the French East India Company brought the first of the colourfully printed cotton cloths known as indiennes, from India into France. These printed cotton fabrics were so popular that the word indiennes entered the French language, referring not only to the cloth but to garments made from it.

Molière in his book Le Bourgeois Gentilhomme describes Monsieur Jourdain as being dressed in the latest fashion with “...une écharpe de toile peinte à l’indienne,” a printed cotton scarf from India, forerunners of Hermès scarves albeit in cotton.

The popularity of these printed cotton fabrics from India would lead the writer Daniel Defoe to bitterly complain that toile indiennes have “crept into our houses, our closets and bed chambers, curtains, cushions, chairs and at last beds.”

Indian fabrics were sold in Europe, traded for spices in South-East Asia, powered the Industrial Revolution, became the symbol of India’s struggle for Independence and the economic basis of an interwoven modern world.

Toile Indienne joins this yarn of human history. We welcome you to join us on our voyage.

n 1664 la Compagnie française des Indes orientales a apporté de l’Inde en France, les toutes premières étoffes en coton imprimées de couleurs vives et appelées des indiennes. Ces tissus en coton imprimés étaient si populaires que le mot indiennes a pris sa place dans la langue française faisant non seulement référence au tissu mais également aux vêtements créés à partir de ce tissu.

Molière, dans sa pièce Le Bourgeois Gentilhomme décrit Monsieur Jourdain comme étant habillé à la dernière mode avec « ...une écharpe de toile peinte à l’indienne, » c’est-à-dire une écharpe en coton imprimée originaire de l’Inde, les précurseurs des écharpes d’Hermès mais en coton.

La popularité des ces tissus en coton imprimés importés de l’Inde provoquerait l’écrivain Daniel Defoe à se plaindre amèrement de fait que les toiles indiennes « ont envahi nos maisons, nos garde-robes, et nos chambres, nos rideaux, nos coussins, nos chaises et mêmes nos lits. »

Les toiles indiennes étaient vendues en Europe, et échangées contre des épices en Asie du Sud-est, ont impulsé la Révolution Industrielle, sont devenues le symbole de la lutte pour l’Indépendance de l’Inde et la base économique d’un monde moderne interconnecté.

Toile Indienne rejoint ce fil de l’histoire humaine. Nous avons le plaisir de vous accueillir lors de ce voya.